Meurtre à la morgue: Un polar à l'ancienne dans les années 1960 par Olivier Kourilsky

Meurtre à la morgue: Un polar à l'ancienne dans les années 1960

Titre de livre: Meurtre à la morgue: Un polar à l'ancienne dans les années 1960

Éditeur: Éditions Glyphe

Auteur: Olivier Kourilsky


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Olivier Kourilsky avec Meurtre à la morgue: Un polar à l'ancienne dans les années 1960

Livres connexes

Erreur judiciaire ou macabre coïncidence...?

Faculté des Saints-Pères, 1963. Le corps d’une étudiante en médecine est retrouvé sur une table du pavillon d’anatomie, au milieu des cadavres en attente de dissection. Stupeur ! L’auteur présumé de ce crime horrible est rapidement arrêté, condamné et exécuté. Mais d’autres morts s’accumulent autour de la petite bande d’étudiants déjà durement frappée.
Ces drames ont-ils un rapport entre eux ? Un des carabins arrive à convaincre un inspecteur de police de reprendre l’enquête, à l’insu de sa hiérarchie.

Le suspense est au rendez-vous dans ce premier polar redoutable d'efficacité d'Olivier Kourilsky.

EXTRAIT

Fernand Rabot termina son café. De sa petite table du Carabin, bourré de monde à cette heure, il ne pouvait voir d’autre paysage que la façade massive de la Faculté des Saints Pères. La lumière glauque de la journée d’hiver ajoutait encore à son aspect sinistre. Cette « Nouvelle Faculté » était encore une belle réussite architecturale qui n’aurait pas déplu de l’autre côté du Rideau de fer… Mais ses amphithéâtres et ses salles de travaux pratiques étaient quand même plus spacieux que ceux de la rue de l’École de Médecine : escalader les gradins d’un amphi de la « Vieille Fac » relevait de l’exploit sportif !
Fernand s’étira et regarda sa montre. Il était temps d’aller retrouver ses pensionnaires. Il salua en habitué le garçon et enfila son vieux manteau. Ignorant comme toujours le passage-piétons, il traversa directement vers l’entrée de la Faculté.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Olivier Kourilsky, alias le Docteur K, est médecin néphrologue, professeur honoraire au Collège de médecine des Hôpitaux de Paris ; il a dirigé le service de néphrologie du Centre Hospitalier Sud-Francilien
Il écrit des romans policiers depuis un peu plus de dix ans et a publié six ouvrages depuis 2005, dont Meurtre pour de bonnes raisons, prix Littré 2010.
Ses personnages évoluent souvent dans le monde hospitalier, entre les années soixante et aujourd’hui. Au fil du temps, on suit le professeur Banari, le commissaire Maupas, le commandant Chaudron, jeune policière chef de groupe à la Crim'…
Olivier Kourilsky est membre de la Société des gens de lettres et de la Société des auteurs de Normandie.